« Parole d’honneur : Y-a un nouveau au fond de la classe ! »

Me voici donc petit nouveau dans la classe des blogueurs. Merci de m’avoir apporté une chaise.
Mes nouveaux outils s’appellent nom de domaine, hébergeur et autre WordPress…
Je n’y connais rien. J’avais l’habitude d’une trousse en jeans tachée d’encre. Dedans : une odeur de crayon à papier, de gomme et mon fidèle Bic Cristal au fond.

Mais c’était il y a longtemps.
J’ai 40 ans et ça fait déjà quelques années qu’on ne me qualifie plus de jeune entrepreneur.
J’ai bien remarqué cette omission et je l’accepte maintenant.

Me voici donc à me remémorer mes chères jeunes années. Je me laisse porter…
Je me rappelle de moi, jeune guitariste. J’avais 13 ans et mes parents venaient de m’acheter une guitare classique. Une passion naissait en moi.

J’étais fasciné par la musique.

Un morceau de musique, vu de l’extérieur ressemble à un magnifique paysage.
On ne comprend pas pourquoi c’est beau. Mais c’est beau.
La beauté de la musique n’est pas dû à une note en particulier mais à un ensemble.

J’allais donc pouvoir participer à cette beauté en jouant d’un instrument.

Cela aurait pu me contenter. Mais ce ne fut pas le cas. Je voulais comprendre la musique. Je voulais savoir composer de la musique.
Je voulais savoir comment associer ces accords de notes puissants qui font naître en ceux qui les écoutent des sensations aussi étourdissantes que la joie et la tristesse.

J’étais déterminé. Je voulais savoir comment cela fonctionnait.

Depuis, j’ai oublié le chemin qui m’a conduit à la réussite. J’ai oublié le travail, les réflexions, les essais, les erreurs, les faux espoirs. Mais ce que je n’ai pas oublié, c’est l’immense plaisir que l’on ressent une fois l’objectif atteint. J’avais le sentiment d’avoir compris la musique.

Cela me semble bien prétentieux aujourd’hui !

Bien sûr, je n’avais pas tout compris sur la musique – qui pourrait y prétendre – mais je l’avais décortiquée et simplifiée de façon à pouvoir y accéder avec confiance.
J’avais apprivoisé la musique et cela était suffisant.

Comment avais-je pu accéder à ce sentiment de maîtrise ?
Comment de nombreuses autres personnes y arrivent-elles aussi ?

En fait, j’avais seulement dessiné un petit tableau astucieux qui me donnait toutes les notes de tous les accords utiles. J’avais compris que si la musique commençait par un la mineur il y avait de grande chance pour que la gamme pentatonique jouée sur la 5ème frette allait bien sonner. Et un certain nombre d’autres choses simples.
Pour moi, la musique était maintenant compréhensible et je me souviens qu’à cet âge là j’ai eu beaucoup de plaisir à composer.

promesse de bonheur
Simplifier pour arriver à ses objectifs: C’est pas toujours très simple…

J’imagine qu’un scientifique éprouve une satisfaction décuplée mais semblable lorsqu’il rédige enfin la formule mathématique qui décrit un phénomène universel. Pour citer de très grands génies : Newton a décrit la gravitation et Einstein la relation entre l’espace et le temps.

Une fois que l’explication a été mise à la lumière, chacun s’écrit : « Oui, c’est évident, pourquoi n’y a-t-on pas pensé avant ? »

Voici le genre de révélation que j’aime : celles qui sont évidentes.
J’aime cet instant où ce qui semblait incompréhensible et inatteignable livre soudainement les plans de sa construction.

Le temps est passé. Je suis reconnaissant d’avoir bénéficié ainsi de nombreux petits instants lumineux. C’était pour des révélations modestes mais je les reçois toujours avec beaucoup de plaisir.

Un jour, alors que je faisais du vélo, j’ai eu de nouveau le plaisir d’un instant lumineux. Le beau mécanisme qui s’est soudainement révélé était énorme et magnifique. C’était celui de la réussite ! La réussite réelle, celle qui mène au bonheur.

Alors là vous vous dites : lui, il est vraiment illuminé !

Laissez-moi poursuivre, vous allez voir que c’est finalement très simple et très terre à terre. Voici la phrase qui m’est alors venue :

Savoir formuler et tenir des promesses,
voici le chemin qui mène à la réussite et au bonheur.

C’est évident et ça marche pour tout (j’adore):
Si je veux perdre du poids je dois me promettre de ne pas dépasser un nombre de kilocalories par jour, et tenir ma promesse.
Si je veux sortir avec cette fille un jour (pour moi c’était il y a longtemps), je dois me promettre de lui dire bonjour aujourd’hui, et tenir ma promesse.
Si je veux monter mon entreprise, je dois me promettre de prendre rendez-vous avec un conseiller la semaine prochaine, et tenir ma promesse.
Si je veux être bon au tennis, je dois me promettre d’aller prendre une adhésion au club, et tenir ma promesse.
Si je veux économiser de l’argent, je dois me promettre de prendre rendez-vous avec mon conseiller pour automatiser une épargne, et tenir ma promesse.
Si je veux arrêter de fumer, il s’agira de formuler la bonne promesse, et de la tenir.

Pour tout ce que je désir, il faut que je sache formuler la bonne promesse, et la tenir.

Cette phrase n’est pas une formule magique. C’est un guide. C’est mon petit tableau d’accords de guitare qui m’a jadis donné confiance. C’est ce qui permet de faire le prochain pas quand on est bloqué.

J’aime beaucoup analyser les mécanismes qui mènent à mes échecs et ceux qui mènent à mes réussites. Je tente aussi, avec passion, d’analyser les échecs et les réussites des autres.
Et je suis stupéfait que les règles du jeu de piste de la réussite soient toutes contenues dans la phrase que je viens de vous citer !

En d’autres termes on pourrait dire :
Pour réussir, il faut savoir choisir les bonnes actions, et agir ainsi.
Pour monter en haut de la montagne, il faut savoir où on va, et poser le premier pas.

Vous l’avez compris, dans mon blog Parole d’honneur et petits pas vers le bonheur il sera question de promesses, d’engagements et d’actions.
En parcourant mon blog vous comprendrez que les promesses sont de puissants outils pour accéder à la réussite et au bonheur.
Les promesses sont des outils géniaux qui sont à la disposition de chacun de nous. Il suffit de les formuler pour qu’elles apparaissent !
Mais attention, les promesses ne sont par nature ni généreuses, ni bienveillantes. Elles sont ni mauvaises ni bonnes. Elles sont neutres. Elles peuvent construire le malheur tout comme le bonheur.

Réjouissez-vous : ce blog est un mode d’emploi pour utiliser ces outils ultra-puissants à bon escient. Vous allez apprendre à utiliser les promesses pour accéder à tout ce que vous désirez !

Je suis au fond de la classe. J’aimerais devenir un bon élève blogueur mais je ne sais pas bien comment m’y prendre. Alors n’hésitez pas à me laisser des commentaires, des encouragements, des critiques. J’appréhende la suite avec une certaine excitation. Je suis impatient de vous connaître. Je suis très heureux si cette lecture vous a fait du bien.

A bientôt.

2 réflexions au sujet de « « Parole d’honneur : Y-a un nouveau au fond de la classe ! » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *